Comment choisir une société de télésurveillance ?

La fiabilité d’une société de télésurveillance dépend bien sûr des équipements (détecteurs, centrale, transmetteur, réseau), de leur installation et adéquation aux locaux mais aussi de la compétence et du sérieux de la société de télésurveillance !

La télésurveillance est réglementée par la loi n° 83-629 du 12 juillet 1983.

Les sociétés de télésurveillance sont soumises à un agrément préfectoral et le numéro d’autorisation doit figurer dans leurs documents.

Il est conseillé de sélectionner une centrale de télésurveillance certifiée Apsad de niveau P3 (voir Certification APSAD )

Ce niveau garantit une certitude du service dans la continuité que ce soit pour le local ou la transmission des données et leur stockage.

Il est aussi conseillé de choisir un prestataire qui fournit l’ensemble des services (matériel, installation, maintenance et télésurveillance)

Une bonne société de télésurveillance doit pouvoir effectuer plusieurs tests en ligne par 24 heures pour vérifier le fonctionnement de l’installation de sécurité.

Veiller aussi à ce que le prestataire de sécurité choisi ait un bon maillage territorial afin d’être certain qu’il a des intervenants physiques à côté des locaux à surveiller.

Le stockage des informations traitées par les centrales de télésurveillance est obligatoire.

L’édition d’un rapport d’activité à la suite de n’importe quelle alerte est aussi un élément important du contrat entre un prestataire de sécurité par télésurveillance et son client.

Dans le cas d’une procédure juridique ou d’une contestation, ces rapports permettent d’apporter des preuves de ce que l’on avance.

La loi oblige à garder pendant 3 mois les évènements d’alarme et pendant 6 mois les images vidéo (qui doivent être détruites au-delà).

Ces différents éléments sont mis à disposition de la justice en cas de poursuites judiciaires.

Le prix d’un contrat de télésurveillance est aussi un élément important du choix d’un prestataire.

Les contrats les moins chers proposent le signalement d’intrusion par téléphone, sms ou même courrier électronique.

Les contrats les plus chers  prennent en compte le gardiennage du site et l’éventuelle réparation des dégâts à la suite d’une intrusion.

Les équipements et services inclus du contrat de télésurveillance, les conditions de son renouvellement, les conditions de réinstallation du matériel en cas de déménagement, les conditions de résiliation sont aussi à vérifier comme pour n’importe quel contrat.

Les sociétés de télésurveillance imposent souvent l’achat du matériel de surveillance tandis que banques et assurances préconisent la location.

Quelques autres intervenants du secteur de la sécurité proposent un crédit-bail.

Si on achète le matériel, il faut s’attendre à en avoir pour une somme variant de 600 euros à 2000 euros, selon les équipements. Il faut ajouter à ceci le service de télésurveillance, qui coûte entre 30 et 50 euros par mois.

Si on loue le matériel de surveillance, la location mensuelle coûtera de 250 euros à 400 euros par mois.

Les conditions précises d’intervention de la société de télésurveillance n cas d’alerte sont à regarder avec la plus extrême rigueur. Les personnes à prévenir seront-elles bien averties, dans quelles conditions un agent de sécurité se déplacera-t-il et les conditions pour joindre le service après-vente sont les principaux points à checker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *