Détecteurs d’ intrusion : détecteurs de mouvements

Les détecteurs de mouvements sont des détecteurs volumétriques , assimilables à des petits radars qui scannent les pièces dans lesquelles ils sont installés .

detecteur de mouvement capteur systeme alarmeBeaucoup de détecteurs de mouvements fonctionnement par infrarouges. Quant aux autres détecteurs de mouvements , ils utilisent un signal hyperfréquence.

D’une façon générale le fonctionnement des détecteurs de mouvements diffère des deux autres types de détecteurs d’ intrusion (détecteurs de bris de vitres , détecteurs d’ ouverture ) dans le sens où ils ne peuvent s’activer qu’une fois l’intrusion faite !

Les détecteurs de mouvements détectent ainsi tout ce qui bouge dans la pièce et ne déclenchent l’alarme que si leur faisceau de contrôle est « coupé ».

Mais rassurez-vous pour vos animaux domestiques car certains modèles de détecteurs sont spécialement conçus pour ne pas se déclencher à leur passage par l’instauration d’un seuil de tolérance minimum, pour « poids légers », généralement en dessous d’une vingtaine de kilos.

Pour cette catégorie de détecteurs , étudiez bien le plan de votre maison et placez les de préférence des les pièces principales et les lieux de passage obligés pour quiconque s’introduirait chez vous, et faites attention qu’aucun objet de décoration fixe, comme un rideau ou un meuble, ne vienne obstruer le signal en créant des « zones d’ombre ».

Par conséquent, avec les deux premières catégories de capteurs (détecteurs de bris de vitres , détecteurs d’ ouverture ) qui effectuent un contrôle périphérique de votre habitation, vous pouvez tout aussi bien activer votre système d’alarme alors que vous êtes chez vous, la nuit par exemple, à conditions bien sûr de ne pas ouvrir les fenêtres et les portes protégées. Tandis qu’avec les détecteurs de mouvements vous serez obligé de désactiver complètement ou partiellement l’alarme si vous optez pour une version comprenant plusieurs réseaux de surveillance, comme la séparation entre l’étage et le rez-de-chaussée. Il existe bien sûr d’autres types de détecteurs qui s’installent à l’extérieur des maisons, dont les barrières infrarouges et les dalles à pression font partie. Mais il s’agit ici de solutions bien plus onéreuses et plus difficiles à mettre en place, plutôt dédiés aux amateurs de domotique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.