Détecteurs de gaz

Afin d’éviter les accidents causés par le gaz , en milieu industriel, il existe toute une gamme de détecteurs de gaz.

Pratiquement tous les détecteurs de gaz combustibles (à petit prix) sont de type électrocatalytique.

Constitués d’un élément de mesure ( filament ), ils sont faits d’une bobine de platine chauffée électriquement, recouverte par exemple par de l’alumine, puis par un revêtement extérieur catalytique en palladium ou rhodium. Quand un mélange de gaz/d’air arrive sur la surface catalytique chauffée, il y a combustion et donc augmentation de la température du « filament », ce qui provoque un changement de résistance de la bobine de platine et donc la possibilité de mesure de la concentration de gaz dans l’atmosphère ambiante.

D’autres détecteurs de gaz sont faits de capteurs à semi-conducteurs, utilisés souvent pour la détection de sulfure d’hydrogène et la fabrication de détecteurs de gaz domestiques.

Toutefois, les détecteurs de gaz à semi-conducteurs sont jugés peu fiables dans les applications industrielles (trop de sensibilité aux changements de température et aux variations hygrométriques, perte en sensibilité au fil du temps.

D’autres détecteurs de gaz fonctionnent à infrarouge car de nombreux gaz combustibles ont des bandes d’absorption dans la zone infrarouge du spectre lumineux électromagnétique.

Ces détecteurs de gaz ont beaucoup d’avantages par rapport aux capteurs catalytiques dont une réponse très rapide et une maintenance très facile.  Ces détecteurs à infrarouges fonctionnent aussi en atmosphères inertes ou avec des températures, pressions et humidité extrêmement variées.

Un site très concret , www.abisco.fr , pour en savoir plus sur les différents types de détecteur de gaz professionnel  (avec aussi de nombreux modèles de détecteurs de gaz et appareils de protection respiratoire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *