Quel avertisseur d’ alarme choisir ?

Quel avertisseur d’ alarme choisir ? Comment bien choisir un avertisseur d’ alarme ? Quelles sont les différences entre les différents avertisseurs d’ alarme ?

stock photo of alarm systemL’ avertisseur d’ alarme le plus connu et le plus répandu est l’avertisseur sonore intérieur ou extérieur : la  sirène d’alarme qui se déclenche en réponse à l’activation des détecteurs . L’ alerte sonore pour dissuader les intrus .

Il s’agit avant tout d’un système de dissuasion car un voleur ne pourra travailler sereinement avec un tel volume sonore dans les oreilles, pouvant dépasser les 100 décibels, ni avec la peur constante d’être vu ou interrompu pas les voisins ou la police. Au niveau des installations, l’ émetteur sonore est majoritairement intérieur et intégré dans le poste central qui, dans tout les cas, doit rester indépendant au niveau de son alimentation et surtout suffisamment protégé afin d’éviter toute neutralisation pré-intrusion.

Dans le cas d’une sirène émettant vers l’extérieur, il est primordial de bien vous renseigner sur la sensibilité de votre système de sécurité et d’effectuer les ajustements nécessaires afin qu’il ne se déclenche pas régulièrement par erreur ou qu’il ne se dérègle pas, au risque d’avoir de sérieux problèmes de voisinage.

Le second type d’ avertisseur  d’ alarme est généralement couplé au précédent et consiste en une déclinaison, ou une évolution, du classique système de télésurveillance. En effet, il permet de vous alerter ou d’alerter vos voisins/vos proches de l’intrusion par téléphone ou SMS. Ce principe est mis en place sous la forme d’un abonnement payant contracté auprès d’une société de sécurité qui, via une centrale téléphonique, vous prévient que le système d’alarme s’est déclenché. Il offre aussi la possibilité d’avertir la police si la situation le demande (pas de réponse de votre part, ou si un de vos proches leur indique que l’intrus est toujours sur les lieux).

Toujours dans une logique de complément à l’ alerte sonore, le système de flash permet d’ajouter un second élément de dissuasion fort déstabilisant pour le cambrioleur. Outre le volume quasi insupportable du son de l’ alarme, celui-ci devra de plus faire face à une désorientation visuelle puisqu’une fois rentré chez vous il sera face à des flashes émis à intervalles réguliers par un dispositif proche du stroboscope. Son effet est, bien sûr, d’autant plus impactant la nuit. Mais il s’agit avant tout d’une action complémentaire et non principale, cet avertisseur peut donc être considérée comme une « option bonus » lors du choix de votre alarme.

D’autres modèles d’ avertisseurs d’ alarme sont également disponibles sur le marché . Certaines alarmes vous permettent ainsi de diffuser un message vocal à la personne qui s’est introduite chez vous, c’est certes une façon polie de lui dire qu’il n’est pas le bienvenu mais le risque de provoquer la susceptibilité du voleur n’est pas non plus négligeable. Un autre moyen qui dépasse la méthode persuasive, est celle de déclencher l’ émanation d’un gaz irritant en réponse à l’intrusion dans votre domicile. Il est évident que l’efficacité de ce système sera garantie à 100%, que son rapport efficacité / investissement est difficilement justifiable et qu’il ne serait pas bon de vous retrouver vous-même victime de votre propre système d’alarme en cas d’erreur de manipulation… Aussi, veillez à ne pas tomber dans les travers de la paranoïa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.